L’importance d’introduire de la musculation à travers les sorties de course

Vous êtes un joggeur qui comprend l’importance de la musculation pour prévenir les blessures et pour progresser? Je vous félicite. Si vous n’êtes pas nécessairement au courant de l’importance de la musculation en course, laissez-moi vous expliquer! Vous serez certainement d’accord avec moi, on aime le jogging pour l’effet d’endorphine et de dopamine qu’il nous procure. L’effet de ne penser à rien et ainsi se vider la tête en courant est stimulant. Pratiquer la musculation c’est différent : on doit penser et se concentrer sur les exercices, sur posture, on doit compter les répétitions, regarder son chrono etc. Son effet est beaucoup moins libérateur.

Pour rester motivé à faire quelque chose qui nous stimule moins, les résultats sont très importants.Pour ce faire, voici quelques conseils de motivation pour ajouter (ou poursuivre) un entraînement musculaire à travers vos sorties de course. 

Planifier vos entraînements de musculation de façon à ce qu’il n’affecte pas vos courses.

– Prévoyez votre séance de musculation après un petit jogging à faible intensité si vous souhaitez faire vos 2 entraînements la même journée.

– Après une session de musculation, l’idéal est d’attendre au moins 24h avant votre prochaine sortie de course. Ex : mardi soir course à faible intensité et entraînement musculaire et mercredi soir jogging.

– Une autre option possible serait de faire votre jogging et attendre 6h pour faire votre musculation. Ex : course le matin avant le travail et musculation le soir la même journée. L’aérobie et la musculation sont deux systèmes différents. Lorsqu’on fait de l’aérobie, sa cascade d’activités est maintenue dans le corps entre 3 et 6 heures. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’attendre 6h pour faire sa musculation. Pour le système musculaire, la cascade d’activités moléculaires à l’intérieur de notre système dure beaucoup plus longtemps. On ne veut pas c’est que c’est 2 cascades soient activées en même temps puisque l’une nuit à l’autre.

Soyez spécifique dans vos exercices

Être spécifique ne veut pas dire refaire exactement le même mouvement, mais travailler avec les mêmes composantes. 

1- Le jogging est un sport unilatéral : c’est important d’exécuter des exercices sur une seule jambe.

2- Quand on court, il y a une phase d’absorption et de rebond. C’est important de jouer avec votre tempo pendant les exercices.

3- L’amplitude de mouvement n’est pas complète au jogging. Notre genou ne touche pas le sol. En ce sens, il ne faut pas toujours faire le mouvement de fente complètement. Notez que je ne dis pas qu’il ne faut pas faire des fentes complètes, mais bien de varier.

J’espère que ces conseils vous aideront dans vos entraînements musculaires afin de progresser et demeurer motivé!

Judith Chalifour kinésiologue et joggeuse

Laisser un commentaire

Joyeux temps des fêtes.

Progrès 100 limites sera fermé du 24 décembre au 9 janvier 2022 inclusivement.