La volonté au changement

Connaissez-vous des gens de votre entourage qui ne prennent pas soin de leur santé? 

Et vous? Prenez-vous vraiment soin de votre santé? 

C’est important d’avoir de bonnes habitudes de vie non pas pour l’apparence, mais bien pour la santé. Avoir une bonne santé prévient les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, les blessures musculosquelettiques et bien d’autres problèmes de santé.

Quel est le bon moyen pour ouvrir la discussion avec quelqu’un qui aurait besoin d’un coup de pouce pour améliorer sa santé? Comment faire pour l’aider? 

C’est la question que je me pose aujourd’hui dans ce blogue.

Avec mes clients, c’est plus facile, car ils sont déjà dans la phase d’action, ils ont pris rendez-vous avec moi afin d’entamer le changement. Ils sont déjà réceptifs. 

Dans les phases du changement, l’objectif est de se rendre à la phase « action ».

Maintenant, un peu de théorie pour vous aider à comprendre. Voici les différentes phases :

La phase pré contemplation 

Lorsqu’une personne n’est pas consciente de la problématique. Elle ne comprend donc pas pourquoi elle devrait faire des changements pour améliorer sa santé. Elle ne voit pas le problème. Par exemple, vous avez peut-être un oncle ou une tante qui est en surpoids, qui mange plus ou moins bien et qui est essoufflé en marchant. Ces personnes ne voient pas qu’il y a quelque chose qui cloche. 

La phase contemplation 

Lorsqu’une personne commence à se rendre compte qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, mais elle ne se pose pas de questions. À ce stade, il faut « semer des graines » comme on dit.  Il faut suggérer des avantages au changement à la personne afin de l’aider à comprendre la situation. Par exemple, votre mère qui s’est rendu compte à quelques reprises qu’elle a la difficulté à se relever du sol, mais qui n’en parle pas.

La phase de préparation

Lorsqu’une personne pose des questions, fait des recherches et est consciente du problème. C’est à ce stade que notre volonté de les aider arrive au bon moment. C’est peut-être nous qui ferons que la personne se sentira en confiance pour entreprendre le changement. Nous pouvons aborder le sujet et poser des questions afin de bien l’aider. Par exemple, vous en ce moment qui lisez ce texte, vous êtes peut-être dans cette phase et vous cherchez de l’information afin de vous motiver à entamer le changement. C’est parfait, vous êtes sur la bonne voie.

La phase action

Lorsque la personne passe à l’action ou elle est déjà dans l’action depuis un certain temps. Elle décide de diminuer ses portions, de commencer à bouger, d’augmenter ses portions de fruits et légumes, ou encore elle décide d’arrêter de manger des croustilles le soir. L’objectif est de rester dans cette phase. Par exemple, votre amie a commencé à s’entraîner régulièrement à la maison depuis la pandémie et le premier confinement. Pour maintenir sa motivation, elle m’a contactée pour un programme personnalisé à domicile. 😉 

En théorie ça semble facile, mais en réalité une personne n’est jamais complètement dans une phase ou dans l’autre. Elle joue souvent entre deux phases. De mon côté, les personnes dans mon entourage sont en contemplation, elles ne sont pas prêtes à faire les efforts, puisqu’elles ne voient pas le risque à long terme. Elles sont jeunes et n’ont aucun problème de santé pour l’instant. C’est dommage. Beaucoup trop de personnes attendent d’avoir un élément déclencheur important avant de réaliser la problématique. 

Dans quelle phase se trouvent les gens de votre entourage ? Et vous, où en êtes-vous avec les saines habitudes de vie?

Si vous avez besoin de motivation, n’hésitez pas à communiquer avec moi! 

Source : http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2008-04-27/quelles-sont-les-etapes-du-changement-de-comportements-ou-d-habitudes

Laisser un commentaire

Joyeux temps des fêtes.

Progrès 100 limites sera fermé du 24 décembre au 9 janvier 2022 inclusivement.